Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/clients/0f86c8f14041f2051e869c8ca8552c1f/web/wp-content/plugins/jetpack/_inc/lib/class.media-summary.php on line 77

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/clients/0f86c8f14041f2051e869c8ca8552c1f/web/wp-content/plugins/jetpack/_inc/lib/class.media-summary.php on line 87
Elon Musk souhaite connecter nos cerveaux aux ordinateurs - revolution4.org

Elon Musk souhaite connecter nos cerveaux aux ordinateurs

La 4ème révolution indus

La nouvelle entreprise du fondateur de Tesla travaille sur l’élaboration d’interfaces hommes-machines, destinées à renforcer les capacités cognitives. A travers ce nouveau défi, Elon Musk souhaite connecter nos cerveaux aux ordinateurs.

Après les fusées, les voitures autonomes et l’énergie solaire, Elon Musk se lance dans une nouvelle aventure. Il souhaite améliorer le cerveau humain. Selon le Wall Street Journal, cette nouvelle entreprise baptisée Neuralink, aura pour objectif d’augmenter nos capacités cognitives par la pose de microélectrodes dans nos cerveaux.

Nous sommes déjà des cyborgs

Il a peu Elon Musk disait “Nous sommes déjà des cyborgs. Votre téléphone ou votre ordinateur sont des extensions de vous-mêmes, mais les interfaces (vos doigts ou votre voix) sont très lentes”.  Pour ce faire Neuralink travail sur un cordon neuronal qui permettrait de se passer d’une telle interface.

Même si cette vision peut être effrayante, nous ne pouvons réellement lui donner tord. Nous n’en sommes pas vraiment conscients, mais nos cerveaux sont déjà massivement connectés. Nous utilisons l’informatique comme un supplément de stockage. Combien de numéros de téléphone connaissez-vous encore par cœur ? Combien de fois par semaine faites-vous une recherche sur Google avant même d’essayer de trouver l’information dans votre mémoire ? Les exemples sont sans aucun doute nombreux.

Nous ne savons pas encore grand chose à propos de Neuralink. Elle a été enregistrée comme société de recherche médicale en Californie en juillet dernier et n’en est encore qu’à ses balbutiements. Trois chercheurs spécialisés dans l’implantation d’électrodes ultrafines ont néanmoins été recrutés récemment. Elon Musk envisage de financer cette société essentiellement avec ses fonds propres, a indiqué une source au quotidien.

Une interface hommes-machines

La communication directe hommes-machines n’en est qu’à ses balbutiements. En août dernier, une interface homme-machine développée par les chercheurs de l’Université Duke a permis à des paraplégiques de longue date de recouvrer des sensations et un contrôle partiel de leurs jambes.  Même si spectaculaires, ces développements sont encore assez basiques comparativement aux espoirs que portent les scientifiques dans ces technologies.

Des recherches sont également en cours pour le traitement dans la lutte contre l’épilepsie, la dépression ou la maladie de Parkinson à l’aide de microélectrodes. Cela pourrait même être les premières débouchées des travaux effectués par Neuralink et les autres entreprises travaillant sur des projets similaires.

A plus long terme, les adeptes du transhumanisme ou du posthumanisme envisagent d’utiliser également ce type de technologies pour permettre d’enregistrer sur des ordinateurs le contenu complet des cerveaux. Nous en sommes encore bien loin.

Motivations d’Elon Musk

Cela fait des années que l’entrepreneur met en garde contre l’émergence forte intelligence artificielle qui pourrait dépasser l’humain. Selon lui, la seule réponse possible serait donc de permettre à l’homme de fusionner avec la machine.

Il a également investi 17 millions de dollars dans la création d’OpenAI, une fondation visant à ce que les progrès informatiques soient “bénéfiques pour l’humanité dans son ensemble”.

De nombreuses questions restent ouvertes

S’il est évident que la 4ème révolution industrielle passera par l’intelligence artificielle, souhaitons-nous réellement être connecté en permanence? Le supporterons-nous? Ne sera-ce pas un lien supplémentaire et incrusté en nous avec les grandes entreprises du Net?

Même s’il est peut-être encore trop tôt pour nous réjouir ou nous inquiéter, il est certainement temps de prendre conscience de ce que pourrait nous réserver l’avenir et de savoir jusqu’où nous souhaitons et pouvons aller. Un récent article parut dans ces colonnes pourra vous apporter peut-être quelques pistes de réflexion.

Dans un entretien au magazine Vanity Fair, Elon Musk estime que les premières interfaces de ce type seront disponibles d’ici 5 ans. Il est encore beaucoup trop tôt pour savoir si ce délai est réaliste, mais si oui,

Charles-Emmanuel Deppierraz

Quelle est et quelle sera notre place à travers la révolution que nous vivons et que surtout nous nous apprêtons à vivre dans les années à venir? Convaincu comme de nombreux experts que la 4ème révolution industrielle provoquera de nombreux changements économiques et sociaux, Charles-Emmanuel Deppierraz à décidé de créer Revolution4, le premier média dédié à ce sujet. Revolution4 a pour objectif d'informer et sensibiliser les personnes qui se sentent concernées par leur avenir. Persuadé que la formation, le développement personnel et un regard objectif, mais également critique alimenté par une information et une observation régulière des mutations à venir, sont certaines des clés qui pourraient permettre de construire notre avenir et aborder ce dernier dans les meilleures conditions possibles.

Click Here to Leave a Comment Below

Facebook travaillerait également sur des implants neuronaux - revolution4.org - 20 avril 2017 Reply

[…] évoquions il y a quelques temps les projets d’Elon Musk a travers sa nouvelle entreprise Neuralink. S’il est de notoriété publique que de nombreuses entreprises et université travaillent […]

Devrions-nous créer des neurodroits pour protéger nos cerveaux et nos pensées - revolution4.org - 6 mai 2017 Reply

[…] de ses activités. Elon Musk a également présenté sommairement les travaux effectués par Neuralink. D’autres entreprises telles que Google ou des universités travaillent également sur la […]

Ethique de l'intelligence - Laurent Alexandre USI 2017 - revolution4.org - 6 juillet 2017 Reply

[…] La fusion entre nos neurones et l’intelligence artificielle, comme imaginée entre autre par Elon Musk, représente, selon Laurent Alexandre, une solution imaginée par un pompier […]

Londres - New York en 29 minutes selon Elon Musk - revolution4.org - 29 septembre 2017 Reply

[…] Hyperloop, la guerre contre une intelligence artificielle forte, les connexions neuronales avec Neuralink, les tunnels pour désengorger les ville, il souhaite maintenant construire un nouveau type de […]

Leave a Reply:

*