Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/clients/0f86c8f14041f2051e869c8ca8552c1f/web/wp-content/plugins/jetpack/_inc/lib/class.media-summary.php on line 77

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/clients/0f86c8f14041f2051e869c8ca8552c1f/web/wp-content/plugins/jetpack/_inc/lib/class.media-summary.php on line 87
Facebook travaillerait également sur des implants neuronaux - revolution4.org

Facebook travaillerait également sur des implants neuronaux

Facebook travaillerait également sur des implants neuronaux

Nous évoquions il y a quelques temps les projets d’Elon Musk a travers sa nouvelle entreprise Neuralink. S’il est de notoriété publique que de nombreuses entreprises et université travaillent sur la possibilité de connecté nos cerveaux à des ordinateurs, il semblerait que Facebook travaillerait également sur des implants neuronaux.

Ecrire avec nos pensées

Selon l’article parut dans Techcrunch, le développement de la réalité augmentée par Facebook pourrait prendre une autre dimension que celle que nous connaissons d’ores et déjà. En effet, Facebook travail depuis longtemps sur l’interaction homme-machine et en particulier sur la réalité augmentée. L’acquisition d’Oculus est bien entendu l’un des jalon sur ce marché annoncé comme étant l’un des plus prometteur.

La conférence pour les développeur qui s’est tenue les 18 et 19 avril a permis de le confirmer. Regina Dugan qui dirige le Facebook’s Building 8 group a clairement expliqué la volonté de Facebook.  L’entreprise souhaite offrir une interaction avec le monde en utilisant nos cerveaux.

Lors de cette conférence, elle a interpelé le public en leur demandant “que feriez-vous si vous pouviez écrire avec votre cerveau?”

Regina Dugan souhaitait semblerait-il faire référence à une expérience menée par l’université de Standford. Cette dernière permettrait de contrôler une forme de “souris de cerveau” et d’écrire jusqu’à 100 mots minutes grâce à des implants neuronaux de la taille d’un petit pois.

Invasion de plus en plus poussée

La question de ce type d’implant soulève bien entendu celle de la confidentialité. Ces technologies en plus d’être invasive physiquement permettraient de ne laisser plus la moindre zone “inconnue” de nous. Facebook et Oculus ont déjà été montrer du doigt sur ce sujet. En effet, la question de l’enregistrement de nos mouvements lors d’expériences en réalité augmentée fut évoquée. La notion d’implants neuronaux directement connectés à Facebook ne pourraient pas plaire à tous le monde.

Il y a actuellement une soixantaine de scientifiques qui travaillent pour le Facebook’s Building 8 group. Parmi les nombreuses disciplines sur lesquels ils effectuent des recherches, il y a fort à parier que Facebook travaillerait également sur des implants neuronaux. Toutefois, il nous reste encore de nombreuses années avant que pareille technologie ne soit disponible. Quid de son acceptation par le public?

N’hésitez pas à laisser un commentaire dans la partie réservée à cet effet ci-dessous et de nous dire ce que vous pensez des futurs implants neuronaux.

Charles-Emmanuel Deppierraz

Quelle est et quelle sera notre place à travers la révolution que nous vivons et que surtout nous nous apprêtons à vivre dans les années à venir? Convaincu comme de nombreux experts que la 4ème révolution industrielle provoquera de nombreux changements économiques et sociaux, Charles-Emmanuel Deppierraz à décidé de créer Revolution4, le premier média dédié à ce sujet. Revolution4 a pour objectif d'informer et sensibiliser les personnes qui se sentent concernées par leur avenir. Persuadé que la formation, le développement personnel et un regard objectif, mais également critique alimenté par une information et une observation régulière des mutations à venir, sont certaines des clés qui pourraient permettre de construire notre avenir et aborder ce dernier dans les meilleures conditions possibles.

Click Here to Leave a Comment Below

Devrions-nous créer des neurodroits pour protéger nos cerveaux et nos pensées - revolution4.org - 3 mai 2017 Reply

[…] vise en particulier les travaux sur les interfaces cerveau-machine. Nous avons vu récemment que Facebook envisage cette approche comme un développement de ses activités. Elon Musk a […]

Leave a Reply:

*