Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/clients/0f86c8f14041f2051e869c8ca8552c1f/web/wp-content/plugins/jetpack/_inc/lib/class.media-summary.php on line 77

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/clients/0f86c8f14041f2051e869c8ca8552c1f/web/wp-content/plugins/jetpack/_inc/lib/class.media-summary.php on line 87
Stimulations électriques pour apprendre - revolution4.org

Stimulations électriques pour apprendre

Stimulations électriques pour apprendre

Nous évoquions il y a quelques jour la notion de neuroplasticité et la faculté de notre cerveau à modifier ses champs neuronaux en fonction de nos différents apprentissages. Il semblerait que le DARPA (Defense Advanced Research Project Agency) s’intéresse de près à cette faculté et surtout comment utiliser des stimulations électriques pour apprendre plus vite.

Nous pourrions presque nous imaginer dans Matrix, lorsque Neo apprend les art-martiaux en quelques minutes. Pourtant il ne s’agirait pas de science-fiction, mais bel et bien d’un projet réellement à l’étude.

Le DARPA est une agence rattachée au département de la Défense des Etats-Unis. Elle a pour mission de mener les recherches et le développement des futures technologies militaires. Nous lui devons de nombreuses technologies que nous utilisons tous les jours. La principale est sans aucun doute Internet. En effet, le DARPA a créé  l’ARPANET, l’ancêtre d’Internet qui vit le jour en 1969.

Plusieurs études en cours

De récentes études suggéreraient que la stimulation de certains nerfs périphériques, ceux qui relient les signaux entre le cerveau, la moelle épinière et le reste du corps, pourrait améliorer la capacité d’apprendre en déclenchant la libération de neurochimiques qui réorganiseraient les connexions cérébrales. 

Le premier objectif du DARPA est de développer nos connaissances des processus neuronaux qui régulent l’apprentissage. Nos connaissances en la matière sont, en effet, encore limitées et aucune étude n’a encore réellement prouvé que la stimulation apporte une vraie amélioration en matière d’acquisition de connaissances.

Plusieurs équipes universitaires se partagent les recherchent faites pour le compte du DARPA. L’université Johns Hopkins se concentrera sur la parole et l’audition. Les chercheurs y expérimenteront la stimulation nerveuse vagale, en explorant si cela peut accélérer l’apprentissage d’une nouvelle langue. 

L’université de Floride étudiera l’influence sur la perception, les fonctions exécutives, la prise de décision et la navigation spatiale. Ces études seront menées sur des rongeurs. 

Pour sa part, l’université d’Arizona s’attèlera à la stimulation du nerf du trijumeau. Leurs chercheurs étudieront les effets sur les fonctions visuelles, sensorielles et motrices sur des militaires volontaires.

Quelles perspectives?

Si le premier objectif confirme que la stimulation de certains nerfs permet en effet d’augmenter les capacités d’apprentissage, le DARPA abordera ensuite une seconde phase. Cette dernière servira à concevoir des dispositifs permettant d’améliorer l’apprentissage des langues étrangères, l’analyse d’images, mais également les tâches liées à la navigation spatiale.

Ce dispositif, s’il fonctionne, ne devrait pas être invasif du fait que la stimulation ne se ferait que sur des nerfs périphériques et non profond. Les chercheurs espèrent avoir un tel appareil dans les cinq prochaines années. Cela permettrait par exemple de pouvoir utiliser couramment une langue en quelques mois ou lieu de plusieurs années.

Une telle solution pourrait également être disponible, à plus long terme, pour le grand public. Les débouchées seraient certainement importantes, même si certaines craintes concernant l’usage d’outils militaires pour hacker notre cerveau devrait soulever certaines inquiétudes.

Il sera primordial de connaître précisément quelles modifications une telle stimulation provoquerait dans notre cerveau et les éventuelles conséquences ou risques sur nos facultés mentales. Voir l’article sur les neurodroits.

Sources: Gizmodo

Charles-Emmanuel Deppierraz

Quelle est et quelle sera notre place à travers la révolution que nous vivons et que surtout nous nous apprêtons à vivre dans les années à venir? Convaincu comme de nombreux experts que la 4ème révolution industrielle provoquera de nombreux changements économiques et sociaux, Charles-Emmanuel Deppierraz à décidé de créer Revolution4, le premier média dédié à ce sujet. Revolution4 a pour objectif d'informer et sensibiliser les personnes qui se sentent concernées par leur avenir. Persuadé que la formation, le développement personnel et un regard objectif, mais également critique alimenté par une information et une observation régulière des mutations à venir, sont certaines des clés qui pourraient permettre de construire notre avenir et aborder ce dernier dans les meilleures conditions possibles.

Click Here to Leave a Comment Below

Un robot fait atterrir un Boeing 737 - revolution4.org - 18 mai 2017 Reply

[…] Voir notre dernier article sur les recherches du DARPA sur l’apprentissage ici […]

Leave a Reply:

*